Accueil > Enseignements d’exploration > 3. italien LV3 > Pourquoi choisir l’italien LV3 ?

Pourquoi choisir l’italien LV3 ?

vendredi 20 janvier 2012 par Viossat Carine

Ce document se propose de vous présenter les avantages et intérêts de l’apprentissage de l’italien. Rappelons que le Conseil de l’Europe, soucieux du respect de la diversité des langues, a pour objectif que chaque citoyen européen maîtrise, en plus de sa langue maternelle, deux autres langues de l’Union Européenne.

La formation de l’esprit et l’accès à une culture

Une langue latine

L’italien est une langue chantante et harmonieuse, héritière du latin et cousine du français. C’est pourquoi, son étude est formatrice et intéressante car grâce à elle, votre enfant enrichira aussi sa connaissance de la langue française. En effet ces deux langues néo-latines sont proches tout comme les pays dans lesquels elles sont parlées et dont l’histoire est commune. Ainsi, l’étude de l’italien permettra-t-elle aux jeunes élèves de mieux connaître les racines qui fondent notre identité culturelle et civilisationnelle.

Une culture très riche

Etudier une langue vivante, c’est avant tout découvrir une culture, une histoire, un peuple. L’Italie, par son histoire, son patrimoine (40 % du patrimoine culturel mondial selon l’UNESCO), son art et son peuple est l’un des berceaux de la civilisation moderne. Héritière d’un passé prestigieux, elle continue à travers l’architecture, la peinture, la sculpture, le design, la mode, le cinéma, la littérature et la musique à éclairer l’Europe et le monde de son singulier génie créatif. Apprendre la langue italienne c’est aussi la promesse de s’enrichir au contact de ces inestimables richesses.

Un peuple, une historie et une culture proche des nôtres.

Cette culture et ce peuple sont d’autant plus séduisants que, nous Français, y retrouvons notre identité par la constatation de nos similitudes et de nos différences. Nos histoires se sont croisées et sur tous les plans, les échanges sont constants et fructueux. Il en résulte une réciproque attirance et une relation privilégiée sans oublier que quatre millions de français sont d’origine italienne (Michel Colucci, Serge Reggiani, Roberto Alagna, Fabrice Luchini, Carla Bruni, Pierre cardin).

Communiquer et travailler

Une destination de vacances

L’Italie est une des destinations touristiques préférées des français tout comme la France exerce une forte séduction sur les touristes italiens. Plusieurs évènements internationaux récents témoignent de la vitalité et du dynamisme du « BEL PAESE » dans le domaine de la culture et du sport : la ville de Gênes a été désignée « capitale européenne de la Culture » en 2004 et la ville de Turin fut l’organisatrice des XXe Jeux olympiques d’hiver en février 2006…

Le deuxième partenaire commercial de la France

Mais l’italien n’est pas seulement la langue des vacances. L’Italie a une économie dynamique et inventive qui continue à faire rayonner la créativité du « made in Italy ». Aussi l’Italie est-elle le deuxième partenaire commercial de la France. Aujourd’hui, environ 12.000 entreprises françaises de toutes tailles entretiennent des rapports étroits au quotidien avec ce pays. Ces relations sont fortes, durables et en pleine expansion dans de nombreux secteurs : l’agroalimentaire, le mobilier, l’informatique, les technologies de pointe (Barilla, Nutella, Pirelli, Gucci, Tiscali, Armani, Natuzzi). C’est la sixième puissance économique mondiale.

Une langue utile

C’est pourquoi, la connaissance de la langue italienne s’avère toujours être un plus pour des techniciens, des commerciaux, des ingénieurs notamment. De nombreuses entreprises franco-italiennes ont besoin de recruter des personnes connaissant les deux langues. Pour s’en convaincre, il suffit de citer un extrait du rapport du sénateur Legendre, lors de la session ordinaire 2003-2004 sur l’enseignement des langues étrangères en France, dans lequel il est écrit : « - de même, la place de l’italien dans les enseignements n’est pas à la hauteur des besoins de contact avec notre deuxième partenaire commercial. »

L’enseignement de l’italien

Une langue étudiée

Contrairement à une idée reçue, l’italien n’est pas une langue « rare » : il est étudié en France de l’école primaire à l’enseignement supérieur, sans oublier les cours d’italien dispensés dans les entreprises, les associations, la formation continue. Dans le secondaire, on compte aujourd’hui 247.000 italianisants, répartis sur tout le territoire national. L’italien est étudié essentiellement en L.V.2 et en L.V.3.

L’italien au BAC

Il est possible par ailleurs au moment de l’inscription au Baccalauréat en année de Terminale de permuter ses langues pour l’examen final : un élève ayant de bons résultats en italien LV3 aura la possibilité de le choisir comme LV2 ou même LV1 pour l’examen final. C’est ce que font chaque année des élèves du lycée Mansart. Cela leur permet d’acquérir des points supplémentaires dans la langue étrangère avec laquelle ils ont le plus d’aisance.
L’italien est la première des LV3 enseignées en France. Pour la plupart des élèves ce sera une option facultative au Bac. Ne compteront alors que les points au dessus de la moyenne, multipliés par deux et ajoutés au total des autres notes obtenues coefficientées. Certains élèves de L choisissent de présenter cette langue comme enseignement de spécialité. Le coefficient de cette discipline est alors de 4.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau