Accueil > LETTRES, théâtre, cinéma, latin > LETTRES > L’épreuve du Grand Oral au baccalauréat

L’épreuve du Grand Oral au baccalauréat

dimanche 14 juin 2020 par Valentine DUSSERT

DÉFINITION DE L’ÉPREUVE

Elle fait partie avec la philosophie des épreuves finales de Terminale et sera donc passée en juin, les épreuves écrites de spécialité ayant été passées en mars, et les E3C3 ayant eu lieu entre avril et juin.

L’objectif de cette épreuve notée sur 20 avec un coefficient 10 est de proposer une prise de parole publique claire et convaincante. Les critères d’évaluation portent non seulement sur les qualités d’expression, d’engagement et de conviction, mais aussi sur l’utilisation des connaissances, la capacité à les relier, l’esprit critique, et enfin sur la capacité du candidat à penser son projet de poursuite d’études ou professionnel.
> Voir à la fin de cet article la grille d’évaluation indicative proposée par le bulletin officiel.

DÉROULEMENT

L’épreuve dure 40 minutes : 20 minutes de préparation, puis 20 minutes de passage devant un jury composé d’un professeur d’une des spécialités du candidat et d’un autre professeur (de l’autre spécialité, du tronc commun, ou professeur documentaliste).

Au début du temps de préparation, le jury choisit l’une des deux questions préparées dans l’année par le candidat. Ces questions portent sur le programme du cycle terminal des deux spécialités, séparées ou associées.
> En séries technologiques, les questions s’appuient sur l’enseignement de spécialité pour lequel le programme prévoit la réalisation d’une étude approfondie.

Pendant les 20 minutes de préparation, le candidat peut créer un support (carte, graphique, schéma) mais qui n’est pas évalué. Il en profitera aussi pour se remémorer ses arguments qu’il notera ainsi que les éléments difficiles (dates, chiffres…) – même s’il n’aura pas ses notes sous ses yeux pendant l’épreuve.

L’épreuve elle-même (20 minutes en compagnie du jury) se déroule ensuite en trois temps :

  • 5 minutes / candidat debout : exposé sans notes expliquant pourquoi le choix de cette question, puis proposant une réponse développée.
  • 10 minutes / candidat debout ou assis selon son choix : échange avec le jury qui interroge le candidat pour préciser et approfondir, mettre en valeur les connaissances acquises – il faut maîtriser le programme de spécialité de 1re et Tle et montrer ses capacités argumentatives.
  • 5 minutes / candidat debout ou assis selon son choix : échange avec le jury sur le projet d’orientation, expliquant l’utilité de la question traitée pour ce projet, les différentes étapes qui ont permis d’avancer dans la construction de l’orientation.

CONSEILS POUR LES FUTURS CANDIDATS

Même si un temps important sera consacré à la préparation du Grand Oral entre mars et juin dans les enseignements de spécialité, il est indispensable pour l’aborder dans de bonnes conditions de s’investir dès le début de l’année… En effet, les questions que vous aurez choisies vous seront sans doute demandées officiellement assez tôt, de façon à pouvoir constituer les jurys d’examinateurs représentant les matières concernées. De plus, la période de mars à juin sera également occupée par d’autres épreuves (E3C3 et Philosophie) : parce qu’il est très difficile de réfléchir posément dans l’urgence, il faudra avoir anticipé et déjà largement préparé la réponse développée à vos questions. Enfin et surtout, l’éloquence n’est pas une qualité qui se travaille en trois mois ! Dès le premier trimestre, vous devez vous entraîner par divers exercices à améliorer vos prises de parole publiques. Les trois derniers liens indiqués ci-dessous vous proposent de très bonnes pistes pour y parvenir.

SITOGRAPHIE

*Deux pages du site officiel du ministère de l’Éducation nationale ont permis la réalisation de cette synthèse : le bulletin officiel définissant l’épreuve, et pour expliciter un peu plus simplement ses enjeux et son déroulement, une page d’information « grand public ».

*Pour une présentation plus ludique de l’épreuve, avec de très bons conseils de travail, consulter cette excellente présentation réalisée par Marianne Chomienne (professeur de Lettres). Le document se lit dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par « Qu’est-ce que c’est ? ». Chaque étape est vraiment très utile à découvrir, tout particulièrement « Préparer les deux questions » ou « S’entraîner tout au long de l’année »…

*L’éditeur scolaire Nathan propose un site ouvert à tous avec notamment de très nombreuses vidéos abordant tous les aspects de l’épreuve du Grand Oral (de la formulation des questions aux tics de langage le jour de l’examen, en passant par la gestion du temps ou l’exploitation des sources !). Quelques vidéos sont dédiées spécifiquement à certaines spécialités. En bas de page, vous trouverez également des fiches méthodologiques sur le Grand Oral en fonction des spécialités.

*L’éditeur scolaire Magnard propose en accès libre un manuel spécifique sur le Grand Oral, conçu par l’avocat Bertrand Périer, spécialiste de l’éloquence en milieu scolaire et universitaire : ce Petit manuel pour Grand Oral propose notamment de nombreux exercices pour mieux maîtriser sa prise de parole.

GRILLE D’ÉVALUATION PROPOSÉE DANS LE B.O.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Emmanuel ROUX