Accueil > Orientation > Après la Terminale > Rencontre avec un élève en prépa MPSI

Rencontre avec un élève en prépa MPSI

mardi 12 février 2019 par Joëlle Mirabaud

Lucas LEBRUN est un ancien élève du Lycée J H-M, il est actuellement en Première année à Hoche en prépa MPSI (Maths Physique et Science de l’Ingénieur).
Il est venu nous parler à la demande de notre professeur principal M Cerisier.

Quel était ton niveau scolaire avant d’intégrer Hoche ?
J’avais autour de 17 de moyenne toute l’année sans trop travailler et au bac j’ai eu 20 en maths et 20 en physique ! J’avais aussi une moyenne de 18,5 en physique au 2e trimestre de terminale.

Si on n’a pas fait Ssi mais Ssvt, les cours de SI sont-ils durs à rattraper ?
Non car la majorité des cours qu’on fait, les anciens T°si ne les ont pas fait. Je viens moi même de S svt.

A quoi ressemble une journée type en MPSI ?
Oh je dirais 4h de maths et 4h de physique en cours, à cela s’ajoute le travail personnel donc on se rapproche plus de 6/7h de maths et 5/6h de physique. Pour faire MPSI il faut vraiment aimer les maths et la physique.

Est-ce que il y a une grande différence entre les maths et la physique entre la terminale et la prépa ?
Oui c’est très différent, par exemple en maths on démontre vraiment tout et en physique on cherche vraiment à comprendre comment fonctionnent tous les phénomènes. De plus, le niveau d’abstraction est très fort en maths, on aborde des concepts que l’on ne peut pas essayer de décrire, donc il faut savoir « comprendre sans voir ».

Quelle est la différence entre MPSI et PCSI ?
La différence majeure se fait au niveau de la chimie, pour le reste c’est à peu près pareil. Les PCSI ont un prof de chimie alors que nous c’est notre prof de physique qui fait un peu de chimie mais le volume reste très faible par rapport au PCSI.

Quel est ton rythme de travail ?
J’arrive à 7h au lycée le matin, je commence les cours à 8h (je ne bosse généralement pas avant) et je repars du lycée à 20h30, j’ai environ 25 minutes de trajet et en rentrant je travaille environ 1h le soir. Je me couche vers 22h/23h mais certains ont besoin de moins de sommeil !

Question trajet quelle est la durée quotidienne maximale à ne pas dépasser ?
Je dirai qu’au-delà de 35 minutes, au moins pour une prépa exigeante comme Hoche, c’est trop. Après si l’on a absolument aucun mal à travailler dans les transports, je pense que ça peut aller jusque 45/50 min, et encore il ne faut pas être à la ramasse.

Es-tu en internat ?
Je suis comme beaucoup des personnes internes/externes c’est à dire que je peux
prendre le petit déjeuner et le dîner au lycée, ce qui permet de rester travailler plus longtemps avec les autres. Cependant, l’internat reste la meilleure possibilité

En dehors de la prépa tu arrives à avoir des loisirs ?
Oui bien sûr j’arrive à faire du sport en dehors, le week-end j’ai aussi du temps même si je vois plus ceux de ma classe que mes parents !

Malgré le concours final y-a-t-il une bonne ambiance au sein de votre classe ?
Oui, contrairement aux préjugés, il y a vraiment une bonne ambiance, on travail tout le temps ensemble tout le monde s’entraîne et même pendant les repas toute la classe est regroupée sur une même table. Il y a beaucoup plus le sentiment d’appartenir à une classe qu’au lycée (chaque classe à son propre pull par exemple), et comme la majorité reste jusque tard le soir, on fait plein d’autres activités ensemble (tournoi de foot/ basket…)

La répartition filles/garçon en MPSI est-elle équitable ?
Alors ça dans ma classe pas vraiment ! Je dirai qu’il y a 20% de filles pour 80% de garçons ! c’est un peu plus équilibré dans les autres classes même si il y a une majorité de garçons, et c’est dû au cliché qu’une fille serait moins apte à aimer
les maths, mais évidemment le sexe n’entre pas en compte dans la sélection sur Parcoursup.

Comme tu as dit que tu ne travaillais pas énormément en terminale, est-ce qu’il a été dur de prendre le rythme de travail ?
Cela dépend des personnes mais moi je dirai aux alentours de 1 semaine, 1 semaine et demi après la rentrée.

Est-ce que les profs restent disponibles ?
Oui il sont toujours à notre disposition si il y a un point de cours que l’on n’a pas compris et comme on ne change pas de salle, au moment des pauses il y a souvent un petit groupe d’élèves qui vont lui poser des questions.

Comment fonctionne les Colles ?
Les colles on en a toutes les semaines et ce sont des interros de cours, il faut connaître son cours par cœur ! Au début de la colle, la personne nous pose une « question de cours », en maths c’est une démonstration (on a chaque semaine un programme de celles à réviser, mais en MP* par exemple il n’en ont pas et tout peut donc tomber) qui fait généralement une demi-page/une page. Réussir cette question de cours t’assure quasiment d’avoir 10/20. En prépa, le cours est ULTRA important, c’est pourquoi ne pas savoir son cours bloque ta note en-dessous de 10. Ensuite, on a un exercice, toujours en rapport avec les derniers cours, qui est généralement plus difficile qu’en DS, car le colleur peut alors nous aider, au prix de quelques points, mais c’est mieux que d’être bloqué tout le reste de la colle et de ne rien faire au final.

Est-ce que tu penses qu’il y une réelle différence entre une prépa élitiste ou pas ?
A mon sens, la question n’est pas dans quelle prépa je veux aller mais plutôt « quelles sont mes ambitions après la prépa » et « est-ce que je pense pouvoir gérer le fait d’avoir le sentiment de ne pas y arriver alors que les autres, oui ». En effet, dans mon cas, et je pense que c’est plus ou moins la situation de pas mal de personnes qui veulent aller en prépa, je n’avais jamais pas compris quelque chose en maths, je voyais toujours tout en classe, et ce sans réellement avoir à chercher (l’exemple le plus marquant est mon brouillon sur l’épreuve de maths du bac : il était vide !). Le truc c’est qu’en prépa, à moins d’être un génie, ce n’est plus possible (1 seul dans la classe y arrive toujours, 17,7 de moyenne générale cette année ) et ce sentiment peut être frustrant, surtout dans une prépa ou il n’y a que des gens excellents. Dans mon cas, j’ai eu une grosse baisse au niveau de mes notes sur la période novembre/décembre, ce qui a impacté mon moral, mais j’ai su me relever et tout va mieux aujourd’hui, et ce je pense que c’est grâce au fait que j’ai su relativiser sur le fait que j’étais dans l’une des meilleures prépas de France, mais si vous ne vous sentez pas capable d’avoir ce jugement, les prépas moins élitistes forment tout aussi bien aux grandes écoles, la seule différence est de ne pas avoir l’exemple des meilleurs sur lequel s’inspirer.

Merci à Lucas pour son temps et ses informations lors de cette intervention très utile pour de nombreux élèves !

Article rédigé par Jessica Malki T°S2

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Emmanuel ROUX