Accueil > Inovations dues aux stages d’établissement > CITOYENNETE, DROIT, DEMOCRATIE et VIOLENCE > Résumé du stage d’établissement

Résumé du stage d’établissement

jeudi 20 juillet 2000 par Joëlle Mirabaud

La réunion de préparation de ce stage d’établissement a eu lieu lundi 13 décembre de 17h à 18h. Cette heure s’est en réalité prolongée jusqu’à 18h30 car le sujet évoqué est riche, complexe à cerner. Aussi me pardonnerez-vous la concision du résumé ci-dessous, voulue pour favoriser une lecture rapide. Si vous désirez des précisions, n’hésitez pas à me les demander !

Le constat présenté par les professeurs :
=> Le manque de respect de certains élèves, vis à vis des adultes et des autres élèves ou vis à vis du matériel et des locaux, est un problème souvent diffus, parfois ponctuellement violent, qui s’aggrave année après année. Le comportement de beaucoup d’élèves se traduit par une attitude passive, amorphe, certains vont jusqu’au refus verbal, l’obstruction physique, la dégradation volontaire, à la limite le vandalisme.
=> Le problème de la déscolarisation est aussi sensiblement plus grave chaque année. De plus en plus d’élèves veulent faire des études longues par contrainte familiale ou sociale, ou simplement parce que cela devient une habitude (80% au BAC !) Le manque d’intérêt pour les études manifesté par ces élèves rend les classes souvent lourdes à traîner.De plus, la lutte contre l’absentéisme est maintenant efficace au Lycée, tout au moins contre l’absentéisme physique. Cette nette amélioration a cependant un petit corollaire négatif : le contrecoup visible en est un accroissement proportionnel des élèves qui sont présents physiquement en classe mais qui ne s’intéressent pas aux cours. Ceci est particulièrement sensible en sections techniques.
=> Nous aimerions avoir des suggestions pour motiver les élèves, pour les intéresser à leurs études, sans devoir passer par des sanctions peu efficaces.Nous avons déjà pratiqué les projets pédagogiques, les thèmes pluridisciplinaires, l’aide individualisée méthodologique.Responsabiliser les élèves en précisant la notion de citoyenneté, en discutant des droits et devoirs des citoyens, peut être un biais efficace, à condition de clarifier les demandes civiques pour ne pas créer de similitude avec les dérives politiques.

La réponse de l’animatrice du stage, Laurence Loeffel :
Madame Loeffel a pour formation de base la philosophie, elle est professeur universitaire et s’est spécialisée dans "les fondements de la morale laïque sous la IIIième République". Les points proposés ci-après sont des éléments de départ qui peuvent être modulés par les questions de chacun. Le détail de ces apports ainsi que l’ordre dans lequel ils seront abordés n’a pas été précisé lors de la réunion préparatoire, la formatrice doit envoyer sa proposition planifiée au Lycée avant le début du stage.
a) clarifier les notions de citoyenneté, de démocratie en développant l’aspect moral pour compléter l’aspect juridique mieux connu.
b) développer l’utilité des délégués élèves en comparant leur rôle avec celui des délégués d’entreprise, tout en respectant les limites de responsabilité imposées par leur jeune âge. (Solidarité et laïcité)
c) étudier l’intérêt des débats publics démocratiques pour développer l’autonomie des élèves afin de les responsabiliser par la prise de conscience et non par des sanctions. (Intérêt pédagogique)

Plus nous serons nombreux, plus les débats seront intéressants : n’hésitez pas à nous rejoindre !

J.Mirabaud, coordonnatrice du stage


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau