Accueil > Orientation > Après la Terminale > Métiers en plein expansion liés aux SVT

Métiers en plein expansion liés aux SVT

mercredi 22 juillet 2015 par Joëlle Mirabaud

Des métiers pas tous connus :
En dehors du monde de la médecine, de la santé et du sport, les lycéens qui présentent l’épreuve SVT au bac ont, d’une manière générale, bien peu d’idées des débouchés possibles et de la diversité des métiers qui s’offrent à eux en ce domaine !
Et pourtant, sur le seul terrain de l’environnement, du développement durable et des biotechnologies, la multiplicité des métiers est étonnante, et montre notre méconnaissance de ces univers de recherches et du monde professionnel. N’hésitez pas à vous renseigner !

Voici quelques exemples de métiers :
agronome : cet ingénieur sélectionne des plantes, des animaux ou des agroéquipements pour les adapter aux besoins de l’agriculture d’aujourd’hui (productivité, qualité, respect de l’environnement)... Les compétences de l’agronome sont avant tout scientifiques.
bio-acousticien : formé en neurophysiologie et en anatomie, il étudie la production, la réception et l’interprétation des sons par les corps biologiques, notamment chez les animaux, êtres humains inclus.
bio-informaticien : il met l’univers normalisé de l’informatique au service du monde très mouvant des sciences du vivant. Ce qui exige une véritable double compétence.
chargé d’études risques naturels (SIG) : il élabore un diagnostic, évalue les enjeux et suit les effets des politiques ou des projets sur l’environnement. Il prépare la prise de décision et émet des recommandations pour préserver la qualité de l’environnement. Il doit donc avoir des connaissances élargies, tant au niveau écologique que sur le plan réglementaire.
chercheur en biologie : observer des phénomènes, formuler des hypothèses, trouver de nouvelles voies à explorer... C’est une quête permanente, jalonnée d’avancées et de doutes. Un métier passion pour des scientifiques de haut vol. Le secteur cellulaire végétal se développe particulièrement (alimentation, dépollution, médicaments)
écotoxicologue ou hydrobiologiste : il agit dans les secteurs de la santé, recherche vétérinaire, industrie agroalimentaire... Il se spécialise en environnement pour lutter contre les dérives industrielles et leurs effets néfastes sur notre santé.
hydrogéologue : C’est le spécialiste de la prospection, de l’évaluation des ressources, des projets d’exploitation et de la gestion des eaux souterraines. Il étudie les nappes d’eau souterraines et l’influence des activités humaines sur celles-ci. Le plus souvent, l’hydrogéologue se spécialise dans un domaine spécifique : géophysique, forage, géochimie, hydraulique...
juriste environnement : il travaille pour le compte de collectivités locales, de grandes entreprises, d’associations ou de compagnies d’assurances. Selon le cas, il met en conformité une industrie avec la législation en vigueur ou, au contraire, en attaque une pour non-respect du droit. Il est au fait des dernières réglementations environnementales nationales et européennes, et de la jurisprudence qui s’enrichit sans cesse, ce qui complique singulièrement sa tâche.
Océanographe : son activité principale consiste à traiter les données recueillies lors des expéditions sur des navires spécialisés, concernent l’offshore pétrolier (zones de gisements d’hydrocarbures à des profondeurs croissantes), la santé et, de plus en plus, l’environnement du littoral (observation et surveillance des pollutions chimiques, microbiologie) et la gestion des ressources halieutiques (pêche, écosystèmes halieutiques, biotechnologies).


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau