Accueil > Innovations grâce aux stages d’établissement > IMPRO THEATRALE > Bilan d’une action d’improvisation théâtrale

Bilan d’une action d’improvisation théâtrale

samedi 3 juillet 2010 par Joëlle Mirabaud

L’improvisation théâtrale est une discipline qui peut servir à tous, et en toutes circonstances car elle favorise l’estime de soi, l’esprit de repartie et donne de l’assurance.
L’impro est aussi un outil d’intégration qui brise les barrières et les codes. Dans un monde où les inégalités sont chaque jour plus flagrantes, donner à tous les jeunes l’accès à l’improvisation s’avère un moyen d’équilibrer leurs chances de réussite, quel que soit leur milieu social ou culturel.
Faire de l’impro peut avoir pour objectifs de remotiver et revaloriser des élèves car elle travaille sur l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et permet d’éviter le décrochage scolaire. L’équipe éducative, en les voyant autrement, aura une image plus positive de ces élèves, donc des appréciations plus nuancées ou plus valorisées, donc une re-motivation, moins de décrochage...

La mixité aussi. Dans les exercices demandés, l’effort à fournir est le même pour les garçons et les filles. Cette activité les place sur un pied d’égalité. Les garçons comprennent que l’on peut être viril sans être misogyne et les filles que l’on peut être drôle sans être vulgaire et en ne perdant rien de sa féminité.

Compétences à améliorer et objectifs à atteindre :
- développer les compétences liées à l’oral et l’estime de soi, en interdisciplinarité et en relation avec le socle commun grâce à l’outil Improvisation Théâtrale, pour les professeurs comme pour leurs élèves mis en confiance et motivés..
- améliorer la communication par une attitude, une gestuelle et une voix appropriée.
- créer en équipe un climat de confiance, une cohésion de groupe et une solidarité de travail au sein de la classe afin de prévenir démotivation et décrochage scolaires.
- accélérer l’acquisition par l’élève de son autonomie conceptuelle (représentations initiales / argumentation / esprit critique) et d’un savoir-être (coopération, écoute, empathie, initiative, responsabilité)
- ouverture sur le monde et la citoyenneté.

Mode d’évaluation de la réussite (relativement aux objectifs ci-dessus) :
L’amélioration de l’efficacité de l’équipe pédagogique sera plus importante si les professeurs inscrits au stage sont réunis sur une seule classe de Seconde. Cette amélioration doit se traduire par une plus grande aisance en classe dans l’obtention des efforts des élèves nécessaires pour les voir progresser plus rapidement ou, à défaut, ne pas les voir décrocher en cours d’année.

Descriptif de l’action et tâches des « élèves » :
Le stage d’établissement « Oral et cohésion de classe par le théâtre » nous a apporté un contenu comprenant divers exercices sur l’écoute, la voix, le travail corporel, l’imaginaire, la créativité, le respect des règles du jeu…
En utilisant cet apport, la forme de communication professeur / élève devient plus souple, variant les modes d’expression utilisés.
Les élèves développent alors plus aisément leurs compétences.

Production envisagée : comptes-rendus dans le site du lycée

Coordinateur de l’action : Joëlle MIRABAUD, professeur principal de la classe concernée

Intervenant extérieur, rôle : Formateur de la DAFPEN qui a formé les professeurs au cours du stage d’établissement « Oral et cohésion de classe par le théâtre » l’année 2009/2010.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Emmanuel ROUX