Accueil > Innovations grâce aux stages d’établissement > EGALITE FILLES-GARS / Parité-mixité > Le stage d’Etablissement

Le stage d’Etablissement

dimanche 25 novembre 2012 par Joëlle Mirabaud

Egalité filles-garçons,
Comment déconstruire les stéréotypes sexués
pour ouvrir le champ des possibles des filles et des garçons
3 et 4 décembre 2012 au Lycée Mansart

Introduction
L’égalité entre les filles et les garçons constitue une obligation légale et une mission fondamentale de l’Education nationale.
Si les établissements scolaires sont devenus mixtes dans les années 70, trop de disparités subsistent dans les parcours scolaires des filles et des garçons. Les filles sortent plus diplômées à la sortie du système éducatif, mais cela ne se traduit pas sur le plan professionnel. Elles se distinguent par une meilleure maîtrise de la langue, de moindres difficultés en lecture et des scores plus élevés en compréhension de l’écrit. Elles ont des résultats équivalents à ceux des garçons en sciences, mais semblent avoir moins confiance dans leur capacité scientifique. Les garçons restent cantonnés dans certaines filières, scientifiques et technologiques.
Cette orientation différenciée et les inégalités qui s’en suivent dans la vie professionnelle sont notamment le résultat de représentations sexuées qui limitent filles et garçons dans leurs choix. Les stéréotypes peuvent aussi agir dans les relations entre les élèves et être générateurs de tension et de violences sexistes. Ils peuvent imprégner certaines pratiques pédagogiques (dans la répartition de la parole par exemple). Leurs impacts sont multiples, il est donc important de savoir les repérer et les déconstruire.

Rappel du contexte
Depuis deux ans un nouveau lycée sort de terre. Derrière la rénovation architecturale se dessine une rénovation pédagogique, de nouvelles filières sont mises en place.
Pour accompagner l’entrée dans les nouveaux bâtiments, l’équipe éducative a décidé de jeter aussi un regard neuf sur une caractéristique de l’enseignement, la mixité. Garçons et filles vivent ensemble dans le lycée Mansart depuis son ouverture en 1967, soit près de 50 ans. Or cette mixité mérite d’être aujourd’hui interrogée. Le constat qui s’impose aujourd’hui est que la mixité n’est pas l’égalité.
En effet, les enseignant-e-s constatent dans leurs cours, le retour affirmé de stéréotypes, de préjugés qu’ils croyaient évacués depuis longtemps :
- Dans les cours d’éducation à la sexualité en classe de seconde, professeur-e-s de biologie et infirmière scolaire s’interrogent les représentations sexistes qui imprègnent certaines affirmations des élèves ;
- L’orientation reflète toujours une vision sexuée des rôles de la seconde à la terminale : les classes littéraires du lycée accueillent un public largement féminin et les classes de SSi, ou de STI sont majoritairement masculines.
- De même, les choix de poursuite d’études au sortir des classes de terminales montrent que les filles ont tendance à se sous-estimer.

Public cible
Cette session s’adresse aux enseignant-e-s et personnels Vie scolaire du Lycée Mansart de Saint-Cyr (78, académie de Versailles).

Objectifs pédagogiques de la formation
L’équipe éducative a exprimé sa volonté de travailler sur les points suivants :
- Comment le genre intervient-il dans la classe ?
- Comment repérer les stéréotypes sexistes ?
- Comment apprendre aux élèves à repérer les stéréotypes sexistes ?
- Quels outils de diagnostic utiliser pour analyser ses propres représentations et celles des élèves ?
- Comment intégrer l’égalité filles-garçons dans ses pratiques pédagogiques pour adopter une pédagogie anti-sexiste ? Comment intégrer l’égalité filles-garçons dans sa discipline ?
- Comment favoriser la diversité des choix d’orientation des filles et des garçons ?
- Quelles actions mettre en œuvre pour intégrer cette thématique à l’ensemble de la vie du lycée ? (élections au CVL, élections des délégués de classe, forum des métiers)

Une attention particulière sera portée à :
- La question de l’enchevêtrement des différents critères de discrimination ;
- La question de la réception de ce discours par les adolescents en général et les garçons en particulier ;
- La mise à disposition des outils et ressources documentaires

9h00 : Début de la formation, matinée animée par le Centre Hubertine Auclert
Les inégalités entre les femmes et les hommes aujourd’hui dans la société française :

- Quelques idées reçues… et quelques statistiques
- Genre, égalité, mixité : comment cela se joue-t-il dans la classe ?
Quelques définitions ; L’organisation de l’espace ; La répartition de la parole ; Le langage ; Les manuels scolaires ; L’orientation ; Les violences sexistes ; Stéréotypes et performance scolaire.

14h00 : Atelier Genrimages sur la déconstruction des stéréotypes dans l’audiovisuel, après-midi animée par le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

9h00 : Début de la seconde journée
_ Approfondissement sur les problématiques liées au genre et à l’orientation
Quelles actions mettre en place lors du forum et pendant l’année ?
Matinée animée par le Centre Hubertine Auclert

14h00 : Comment construire dans sa pratique professionnelle les ressources pour l’égalité filles et garçons ?
Après-midi-animée par "Du côté des femmes Cergy" puis par une chercheuse sur l’orientation genrée.

Bilan de la formation


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau