Accueil > Inovations dues aux stages d’établissement > EGALITE FILLES-GARS / Parité-mixité > Bilan de l’action sur les métiers rares ou sans parité

Bilan de l’action sur les métiers rares ou sans parité

lundi 24 juin 2013 par Joëlle Mirabaud

Axe du projet d’établissement choisi : axe 1 =Gestion de l’hétérogénéité et mise en place de la réforme

Elèves concernés : 70 élèves de Seconde.
Adultes du lycée concernés : professeur principal et documentaliste
Intervenant extérieur : formatrice du stage d’établissement « Egalité filles-garçons »

1. Description de l’action durant l’année et son intérêt pédagogique :
Suite au stage « Egalité filles-garçons » de 3 jours ‘les 25 et 26/12/12, le 28/02/13, j’ai demandé à mes élèves de Seconde de choisir une personne de leur famille ayant eu un cursus original, réalisant un métier rare ou étant dans un métier sans parité. 3 panneaux d’exposition ont été réalisés, réunissant les meilleurs descriptifs de métiers (photo illustrant le métier, études réalisées, caractéristiques de la personne demandée pour y réussir, éventuellement fourchette de salaire…
Les 3 panneaux d’exposition ont été utilisés lors de la séance d’orientation active en Première le 12/02/2013 puis en Terminale le 09/02/2013. Ces panneaux sont restés visibles au CDI jusqu’à leur dernière utilisation lors de la portes-ouvertes du lycée le 06/04/2013. (voir l’expo)

2. Difficultés rencontrées au cours de l’action :
Cela prend du temps :
- une séance en classe pour discuter du projet et en préciser ses limites,
- du travail sur la motivation de l’élève, sachant qu’il va devoir y consacrer de son temps libre,
- une séance informatique pour peaufiner les textes, les photos et uniformiser les présentations.

3. Objectifs poursuivis :
Chacun a la possibilité de :
- s’approprier un nouveau savoir-faire à son rythme au travers de cas concrets (recherche documentaire, communication à l’aide d’outils numériques…)
- de progresser vers l’autonomie : le travail personnalisé permet de se responsabiliser tout en respectant le droit à l’erreur. Il apprend à mieux se connaître et peut aider à préciser un projet d’avenir.
- de montrer ses capacités et moyens d’expression autres que les traditionnelles pages d’écriture.
- de prendre connaissance de nouveaux métiers.

4. Résultats obtenus :
Les résultats obtenus sont variables selon l’implication de l’élève. Au cours de ces activités qui sont assez ludiques, la majorité progresse en autonomie, esprit critique, entraide au sein d’une équipe et pour certains vient le goût de la recherche. La qualité de la participation et l’implication de l’élève dans la réalisation qu’il aura choisi sont indiquées sur le bulletin du premier trimestre.
- Evaluation : comment jugez-vous le résultat par rapport aux objectifs ?
L’effort est rentable vis-à-vis de l’amélioration des élèves en classe, tant en gain de confiance en soi qu’en acquisition de savoir-faire, avec un comportement plus motivé. La meilleure connaissance des métiers permet une motivation accrue et une orientation plus fiable.
- Etablir un lien entre les résultats obtenus et les moyens engagés (coût de l’action par élève)
Le coût temporel et l’énergie déployée par les professeurs et les élèves représentent un effort venant en plus des activités « normales » (préparation de cours, correction de copies et heures de présence, apprentissage des leçons pour les élèves…).
- Coût réel : bilan financier
Très faible : impression des travaux des élèves (environ 30 feuilles A4 avec photos couleur)

Documents joints


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau