Accueil > LANGUES vivantes, section européenne > ANGLAIS > Gone with the wind

Gone with the wind

samedi 29 janvier 2011 par Cécile CARON

Panneaux réalisés par les élèves de Madame Caron
Autant en emporte le vent (titre original en anglais Gone with the Wind) est un roman écrit par Margaret Mitchell au début du XXe siècle. Il est paru en 1936 et a reçu le prix Pulitzer en 1937. Son succès persiste encore actuellement !

Scarlett O’Hara (nom complet Katie Scarlett O’Hara Hamilton Kennedy Butler) est le personnage principal. Elle apparaît également dans le livre de Alexandra Ripley en 1991, une suite de Autant en emporte le vent intitulée Scarlett et adaptée sous forme de télésuite en 1994. Jeune fille populaire, gâtée et volontaire. Scarlett fera tout pour garder sa terre et obtenir ce qu’elle veut. Elle épousera successivement Charles Hamilton, Frank Kennedy et Rhett. Ce n’est qu’à la fin du roman qu’elle prendra conscience que son inclination pour Ashley n’est qu’une chimère et que son véritable amour est Rhett. Personnage égoïste et sans foi ni loi, Scarlett est une héroïne a priori peu sympathique. Toutefois son courage et sa persévérance face à l’adversité forcent l’admiration.

Rhett Butler est son élégant et fringuant partenaire. Eternel amoureux de Scarlett, il deviendra son troisième mari. Il est souvent critiqué pour son comportement malséant en société, mais son charme fait oublier cela. C’est un homme très rusé en matière de finances. Le roman le présente comme un pragmatique qui est sûr que le Sud ne peut pas remporter la guerre contre le Nord. Ses opinions, qu’il exprime dans le salon de la résidence d’un gentleman sudiste, ne sont pas perçues favorablement par les Sudistes. On le provoque en duel. Rhett persiste avec une réplique connue : « Il semble que j’ai ruiné le brandy et les cigares et les rêves de victoires de tout le monde » (dans le livre) et « Monsieur Ashley, puis-je vous demander la permission de me retirer dans une autre pièce, il me semble que sans moi ces messieurs goûteront mieux leurs cognacs, leurs cigares et... leurs rêves de victoires » (dans le film).

Mélanie Hamilton-Wilkes est un personnage fictif apparaissant dans le roman de Margaret Mitchell Autant en emporte le vent. Dans le film de 1939, elle est interprétée par Olivia de Havilland et par Sandra Léane dans la comédie musicale de Gérard Presgurvic. Mélanie est la belle-sœur de Scarlett O’Hara et finalement sa meilleure amie.

Ashley Wilkes est l’homme qui obsède Scarlett. Il est amoureux de Melanie Hamilton, qui est selon lui "le seul rêve qu’il a à vivre et à respirer et qui n’est jamais mort face à la réalité" mais éprouve du désir pour Scarlett qu’il confond avec de l’amour. Homme plutôt faible, il n’ose ni la prendre ni la repousser. Ashley est un rêveur, il revient de la guerre de Sécession très choqué. Leslie Howard a joué son rôle.

The belles and the beaux

How to be a perfect gentleman ? Being a belle is a lifetime of work !

Wilkes and O’Haras’ family property


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau