Accueil > SCIENCES (SVT, SPC, Si, Mathématiques) > SVT = Sciences de la vie et de la Terre > En T°S spé svt > Glucides et glycémie

Glucides et glycémie

mercredi 17 août 2016 par Joëlle Mirabaud

Chapitre 7 de T°S spé svt

I : Protéines enzymatiques
A : Niveaux de structure protéique
Les protéines sont des molécules codées génétiquement. L’ordre des nucléotides dans un allèle indique l’ordre des acides aminés dans le polypeptide.
1) Structure primaire : Les acides aminés sont fixés les uns aux autres par des liaisons peptidiques solides.
2) Structure secondaire : cette chaîne d’acides aminés peut se replier en hélice ou en feuillet, forme maintenue par des liaisons faibles (hydrogène, ionique), parfois par des liaisons fortes (ponts disulfures)
3) Structure tertiaire : Plusieurs hélices repliées en feuillets forment une structure globulaire.
4) Structure quaternaire. Plusieurs globes peuvent être réunis comme dans l’hémoglobine formée de 2 chaînes alpha et 2 chaînes beta.
p155 : L’amylase salivaire est un exemple d’enzyme, protéine de structure globulaire dont la forme permet la fonction.

B : Biocatalyseurs
p154, 157 : Les enzymes sont des biocatalyseurs, ces molécules permettent d’obtenir des réactions métaboliques à des températures compatibles avec les cellules vivantes.
L’enzyme présente une zone en creux, ce site actif comprend au fond du creux le site de fixation (acide aminé ionisé attirant et liant le substrat), et au bord du creux le site de catalyse qui transforme le substrat en produit. Les majorité des enzymes présentent une double spécificité, spécificité de substrat (complémentaire de forme du site), spécificité d’action (lyse ou synthèse).
L’efficacité de l’enzyme diminue rapidement quand elle se déforme. Le pH la déforme en changeant ses liaisons ioniques, cette déformation est réversible. L’augmentation de température fragilise le substrat et facilite sa transformation en produit jusqu’à 40°C. Au dessus, l’augmentation de température détruit d’abord les liaisons de faible énergie ralentissant l’activité enzymatique, puis les liaisons peptidiques et ponts disulfures, dénaturant définitivement l’enzyme.

II : Glycémie
A : Glucides
p152, 153 : Les aliments fournissent des glucides, sucres rapides digérés en quelques minutes et des sucres lents digérés en quelques heures.
Les sucres rapides sont mis en évidence par la liqueur de Fehling bleu clair : il y apparait un précipité orange si elle est chauffée en présence de sucres réducteurs (glucose, maltose).
Les sucres lents sont mis en évidence par l’eau iodée (= lugol) : à froid, le jaune devient violet-noir en présence d’amidon (polymère de glucose végétal) et devient brun acajou en présence de glycogène (polymère de glucose animal)

B : Taux de glucose sanguin
p158, 159 : La glycémie est le taux de sucre mesuré dans un litre de sérum sanguin. Sa valeur normale est 1gr/L.
La présence de sucre dans le sang est vitale, le glucose étant le carburant des cellules, oxydé par les mitochondries au cors de la respiration cellulaire, pour fournir l’énergie biochimique nécessaire au métabolisme.
Ce glucose peut être stocké dans les cellules, surtout dans les cellules musculaires. Seules les cellules hépatiques (du foie) stockent le glucose de façon réversible.
La stabilité de la glycémie indique la présence d’un système de régulation vital.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau