Accueil > TPE > Thèmes, construction et évaluation > Travail préparatoire au TPE

Travail préparatoire au TPE

samedi 4 août 2012 par Joëlle Mirabaud

L’efficacité du travail de groupe

Formez des équipes de 2 à 4 en fonction des points d’intérêts communs et (ou) des affinités.
Il faut s’organiser, répartir les taches et pour cela préciser qui sait faire quoi :
- se documenter au CDI ou sur Internet, noter des références bibliographiques,
- faire un résumé de document,
- trouver une démarche scientifique,
- trouver les points clés qui équilibrent l’ensemble,
- repérer les anecdotes qui rendront le sujet attractif...

L’intérêt d’être en groupe est de pouvoir s’entraider.
S’il est normal de prendre en charge la partie du travail que l’on sait faire, il est cependant nécessaire de travailler en groupe car, dans une bonne équipe, chacun enseigne à l’autre sa spécialité et tous progressent.
Le bilan de travail de groupe doit préciser l’objectif, les conditions de réalisation (contraintes de temps, outils), les étapes de la réalisation ; et bien sur ce qui ressort de cette activité en savoir, savoir-faire, savoir être. Vous devez préciser votre rôle pour pouvoir gagner du temps, éviter des difficultés donc les tâches doivent être précisément réparties au sein du groupe dés le début. Ce bilan apparait dans la synthèse personnelle.

Recherche d’idées et choix du sujet

Votre TPE doit appartenir à l’un des thèmes officiels. Vous devez choisir une problématique compatible avec un de ces thèmes, comprenant un développement intégrant au moins deux matières dont une dominante dans votre série. Cette interdisciplinarité permet de diversifier l’étude du sujet choisi et d’identifier les méthodes similaires d’une matière à l’autre.

Recherchez des idées personnalisées : partez des thèmes qui vous plaisent et des idées des copains pour rebondir en combinant la contiguïté (penser travail en entendant réussite), la similitude (penser tigre en voyant chat), le contraste (penser géant en lisant nain).
Si vous êtes à dominante auditive (si vous l’ignorez, faîtes le test auditif-visuel), vous trouverez plus facilement des idées en déroulant un lien logique dans le temps puisqu’il vous est facile d’enchaîner chaque idée à la précédente. Pour en trouver les différents aspects, associez les pronoms interrogatifs au nom du thème (quand ? où ? qui ? comment ? pourquoi ?).
Si vous êtes à dominante visuelle, vous trouverez plus facilement des idées à partir d’une image évoquée par le thème. Si vous manquez d’idées, vous pouvez en trouver en associant les divers pronoms interrogatifs aux mots clés (quand ? où ? qui ? comment ? pourquoi ?).

Choisissez un sujet précis et concis : Les associations d’idées vont différer mais aussi se compléter au sein de votre groupe : précisez les argumentations de chacun et notez les dans votre cahier de bord. Si vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord, appelez un professeur pour jouer son rôle de médiateur.
Si vous avez l’impression de piétiner, exprimez votre problème de façon à ce que le groupe puisse trouver des solutions (pourquoi ce n’est pas clair ? le sujet est-il trop compliqué ? trop modeste ? peut-on simplifier la question ? )
Votre sujet ne sera valable qu’après être passé à l’épreuve de la recherche documentaire qui vous permettra de préciser le contenu (problématique et validation). Les étapes de ce choix doivent être répertoriées au fur et à mesure dans le carnet de bord (voir le barème)

La recherche documentaire

La première étape est la recherche de mots clés. A partir du sujet que vous venez de choisir, cherchez les synonymes puis les mots que vous pouvez y associer par la même technique utilisée pour le choix du sujet, en combinant la contiguïté, la similitude, le contraste.

Puis demandez-vous où trouver l’information recherchée pour ne pas perdre de temps. Cherchez à préciser le type d’information dont vous avez besoin : adresse, article, compte-rendu d’expérimentation, description de ce que peut proposer un musée, une entreprise.
L’information est-elle rapidement disponible dans vos manuels ou au CDI ? Quelqu’un a-t-il pu la mettre en accès sur le réseau Internet ?
Et sur le Web : quel vocabulaire, quel espace linguistique, quel outil de recherche (public, privé) désirez-vous utiliser ? Si vous ne savez pas, apprenez à élaborer votre stratégie de recherche.
Consultez aussi les listes de liens spécifiques de chaque discipline, proposées dans le dossier révisions de Renard.

Tenez à jour votre carnet de bord. Comme il est rare de pouvoir enchaîner l’étape de recherche avec l’étape d’utilisation du document, il est nécessaire d’écrire ses sources et ses idées avant d’oublier.
Précisez par écrit si vos trouvailles sont performantes ou si ce sont des échecs : les documents rejetés, les mots clés inadaptés et la raison de ces choix.
Pour les documents à utiliser, notez les références bibliographiques (nom et profession de l’auteur, nom de l’éditeur ou du site, titre du livre ou du dossier, page, date de parution) ; la méthode de recherche (moteur choisi, mots clés et opérateurs utilisés) ; les points intéressants du document (oblige à trier l’information). Ces références bibliographiques vous serviront certainement pour vérifier rapidement un détail et devront de toute façon être précisées en fin de dossier pour que vos lecteurs-examinateurs puissent consulter ces références et en savoir plus s’ils le désirent.
Vos professeurs sont là pour vous aider en cas de besoin. L’intérêt et la pertinence du questionnement ont souvent plus d’influence sur votre réussite que la qualité des documents sélectionnés. D’où l’importance d’un encadrement qui développera votre esprit critique et votre rigueur de raisonnement.

Une autre source d’information à ne pas négliger est la visite en milieu professionnel. Il est alors impératif de noter clairement dans le cahier de bord la date de la visite, son but, les nom et profession des personnes rencontrées, le résumé des sujets traités.
N’oubliez pas de parler de vos impressions : intérêt, progression, nouvelles pistes de réflexions ?


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau