Accueil > Actions pluridisciplinaires > Atelier scientifique > Construction d’un modèle du système solaire

Construction d’un modèle du système solaire

samedi 12 juin 2010 par Joëlle Mirabaud

Ce modèle a été construit selon 2 échelles, une échelle pour les diamètres des planètes et une autre échelle pour les orbites. L’échelle est un rapport, elle s’écrit donc sans unité.

L’échelle des orbites :
L’échelle se calcule en divisant la taille du diamètre de l’orbite de la planète dans le modèle, par la taille du diamètre de l’orbite réel de cette planète.
L ’important est de mesurer avec la même unité ces 2 dimensions.
Il faut aussi mesurer entre les mêmes repères (l’orbite maximale ou minimale...).
Pour avoir une échelle facile à respecter, choisissez la avant créer le modèle. Dans le cas présent, nous avons décider de travailler sur une planche de 1m² pour avoir des orbites des planètes telluriques pas trop proches, de l’ordre du centimètre pour les planètes telluriques ce n’est pas beaucoup, tout en ayant les orbites des géantes gazeuses à même échelle ne débordant pas de notre planche.
Evidement, le compas est trop petit. Nous avons tracé nos orbites avec un bout de ficelle fixé par une punaise au centre du système solaire.

L’échelle des diamètres des planètes :
L’échelle se calcule en divisant la taille du diamètre de la planète représentée en pâte à modeler, par le diamètre réel de cette planète.
L ’important est de mesurer avec la même unité ces 2 dimensions.
Il faut aussi mesurer entre les mêmes repères (le diamètre ou le rayon...).


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Emmanuel ROUX