Accueil > Orientation > Après la Terminale > Après le bac ES

Après le bac ES

jeudi 11 octobre 2012 par Hélène MIUS

Que faire après un bac ES ?

Dotés d’une bonne culture générale en sciences sociales et économiques, maniant les outils mathématiques plus facilement que les littéraires, les bacheliers ES ont accès à une vaste gamme de filières d’études : en classe préparatoire, à l’université, en IUT ou en STS.

Ecoles de commerce : avec ou sans prépa
- La Prépa économique est pour les plus forts : 6% des bacheliers ES s’y inscrivent, en majorité en prépa commerciale économique pour préparer en deux ans les concours des grandes écoles de commerce et de gestion. Mais les chances de réussite sont moindres par rapport aux candidats issus de la voie scientifique.
- Sans prépa, immédiatement après le bac, vous pouvez intégrer une école de commerce privée bénéficiant d’un diplôme accepté par le ministère de l’Education nationale. Sinon, après un bac + 3 en université, vous pouvez tenter les concours en admission parallèle des grandes écoles de commerce.

L’Université : si vous êtes motivé !
- Le Droit est en tête avec15 % des bacheliers ES. Certes, la fonction juridique offre des débouchés. Mais attention, les études sont longues et difficiles. Moins de 60 % des bacheliers ES inscrits en droit décrochent un emploi.
- Sciences humaines : pensez à définir votre projet professionnel car après un premier semestre d’orientation, il faut choisir entre les différentes mentions : géographie, histoire, psychologie, sociologie...
- Sciences éco : pour les plus matheux, soit 9% des ES optent pour cette filière, sans doute prévenus des difficultés dans des matières comme l’économétrie.
- AES : choisie par 8 % des ES, elle est plus accessible, mais la formation, très généraliste, offre des débouchés plus aléatoires.
- Sciences po : pas d’impasse sur les langues. En 4ans après le bac (5ans à Paris), les 9 IEP inculquent à la fois une solide culture générale et des méthodes de travail efficaces. Pour y entrer, ce n’est pas tant votre série de bac qui importe que votre niveau, en particulier en langue. Tous les IEP prévoient une épreuve de langue à l’examen d’entrée en première année. sections sont proposées : service public, section économique et financière, politique et société, relations internationales.

DUT et BTS : des études pratiques directement opérationnelles.
Plus de 25% des bacheliers ES optent pour une formation courte après le bac. Appréciées par les entreprises, ces formations comprennent un enseignement professionnel important (travaux pratiques, stages). En dépit de bons débouchés assurés à bac+2, 64 % des titulaires de DUT et 33 % des titulaires de BTS prolongent leurs études alors que cela leur fait perdre leur promesse d’embauche. Il peut s’agir d’une spécialisation d’une année (licence professionnelle par exemple) ou d’un cursus plus long (à l’université, en école de commerce...).
Tech de co et GEA : des filières bien adaptées à votre série. Dans le prolongement de leur formation au lycée, les bacheliers ES se retrouvent en grande majorité dans les départements de DUT techniques de commercialisation (dit tech de co) et GEA (gestion des entreprises et des administrations). Mais toutes les autres spécialités de DUT ou de BTS du secteur tertiaire leur sont ouvertes : DUT transport et logistique, DUT carrières juridiques, DUT STID (statistiques et traitement informatique des données), BTS commerce international.

Nos conseils
- Filières professionnalisées accessibles : les master pro en gestion ou économie , les licences professionnelles.
- Si vous avez un bon dossier : tentez Sciences po, ayant pour objectif de faciliter pour les diplômés les poursuites d’études en troisième cycle et s’ouvrir davantage à l’international, en proposant à tous les étudiants de passer une année d’études à l’étranger. Les langues sont donc un enseignement important en IEP, à côté de l’histoire, de l’économie, de la sociologie, des sciences politiques…
- Evitez de vous inscrire en STAPS : plus d’un bachelier ES sur cinq s’y inscrit, pourtant cette filière qui mène essentiellement au professorat d’EPS comprend des enseignements scientifiques (de la biomécanique, de la physiologie, de l’anatomie...) qui sont peu adaptés à votre profil. Si vous êtes un sportif accompli, ne comptez pas sur la pratique pour vous rattraper, celle-ci ne représente qu’une petite partie des cours.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau