Accueil > Orientation > Après la Terminale > Après le bac S

Après le bac S

jeudi 11 octobre 2012 par Hélène MIUS

Que faire après un bac S ?

Le nombre d’années d’études entre en jeu :
Généralement, les études post-bac S sont d’une durée assez longue à l’exception des D.U.T. et des B.T.S. (deux ans). Il faut compter entre quatre et dix ans, avec une grande majorité à bac + 5. Nous vous conseillerons d’être curieux.
La première idée est souvent faire de la recherche, or ceci correspond à des métiers très variés avec des longueurs d’études allant de 2 à 8 ans (voir le site métiers de la recherche).
Pour un même domaine, vous pouvez avoir plusieurs filières qui vous proposeront des formations plus ou moins encadrées, des formations théoriques ou, au contraire, qui vous formeront pour le terrain...

Les bacheliers S sont présents dans à peu près toutes les spécialités de Licence, y compris dans les filières littéraires et artistiques :
Il est vrai que ce n’est pas parce que l’on a un bac S que l’on n’a pas le droit de s’intéresser à autre chose. Le bac S vous a laissé des portes ouvertes et vous avez le droit d’en profiter. L’éventail est large. Néanmoins, choisissez la filière la plus cohérente avec vos résultats et avec votre projet. L’échec après un bac S existe notamment dans les filières où un numerus clausus est institué, ou des concours qui sont très nombreux dans ce secteur. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux. Cela risque tout de même de générer une grande différence avec ce que vous avez connu et d’être déroutant au point d’être déçu par la voie que vous avez choisie.
La licence reste assez généraliste, mais vous aurez le choix entre différents profils :
- La Licence sciences et technologies :
vous choisissez votre mention en fonction de la spécialité de votre bac et de ce que vous voulez faire par la suite.
- La mention M.I.A.S. Mathématiques, Informatique et Applications aux Sciences est très matheuse. Vous avez le choix entre les licences mathématiques, informatique ou mécanique. Si vous avez suivi l’option sciences de l’ingénieur, vous avez aussi accès aux licences électronique, électrotechnique, automatique (E.E.A.), sciences physiques, chimie-physique, sciences de la terre et de l’univers, ou M.A.S.S. Les nouvelles licences professionnelles, les Master en sciences et techniques) et les I.U.P.(il en reste encore quelques uns) peuvent aussi vous offrir d’excellents débouchés en vous proposant des filières dans le domaine du génie mathématiques et informa-tique, génie électronique et informatique industrielles, informatique appliquée à la gestion... Vous pouvez aussi tenter les concours des écoles d’ingénieurs.
- La mention S.M. Sciences de la Matière vous proposera des cours de chimie, de physique sous toutes leurs formes. Le programme de physique y est d’ailleurs assez lourd. Vous avez le choix entre les licences mécanique, physique, sciences physiques, chimie-physique et chimie ; les licences biochimie, mathématiques, génie des procédés, génie civil, aménagement... Pensez aussi aux licences professionnelles et aux I.U.P. proposant des filières comme génie chimique, génie des matériaux, génie des systèmes industriels...
- La mention S.T.U. Sciences de la Terre et de l’Univers propose en première année une formation de base en physique et chimie du milieu naturel, de l’informatique et des statistiques appliquées aux sciences de la terre. La seconde année propose des cours de géologie, de géophysique, géomorphologie, géochimie, astronomie, sciences de l’atmosphère et de l’hydrosphère...
- La mention S.V. Sciences de la Vie propose de la biologie moléculaire, cellulaire, génétique, biotechnologies, biologie humaine, animale, végétale... Mais sont aussi très présentes des matières comme la physique, la chimie, les mathématiques, l’informatique, les statistiques qui représentent aussi une grande partie du programme. Vous poursuivrez vos études en licences biochimie- biologie, sciences sanitaires et sociales ou encore génie des procédés, environnement, sciences de la terre et de l’univers, chimie, chimie- physique... Des débouchés existent en licence professionnelle, Master de biologie, de la chimie et de l’environnement, ou en écoles d’ingénieurs du secteur biologie ou agroalimentaire et en écoles de vétérinaires.
- La mention M.A.S.S. Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales est organisée autour de deux pôles : un pôle mathématiques et informatique très important avec algèbre, analyse, probabilités, informatique... ; un pôle sciences sociales avec histoire-géographie, psychologie, sociologie, linguistique... En cours de licence, il vous sera possible de suivre des options qui seront déterminantes pour votre poursuite d’études : sciences économiques, économétrie, ou une des spécialités de sciences humaines (géographie, histoire, linguistique...).
- La mention S.T.P.I. Sciences et Technologies Pour l’Ingénieur peut être avec option (génie des systèmes ou génie des procédés) ou sans option. Vous vous frotterez aux technologies industrielles, ce qui en fait l’idéal pour les bacheliers S ayant la spécialité technologie industrielle, pour qui la thermique, l’électromagnétisme, l’électrocinétique, la thermodynamique, l’informatique sont connus. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est la mention sans option qui offre les débouchés les plus importants avec les licences de mécanique, E.E.A., ingénierie électrique, technologie mécanique, sciences de la production industrielle, génie civil...
- La mention S.T.P.I. option génie des systèmes, offre des poursuites d’études vers la production industrielle, E.E.A., ingénierie électrique, génie civil, mécanique. Les débouchés de la mention S.T.P.I. option génie des procédés, sont plus restreints avec la production industrielle ou génie des procédés.
- S.T.A.P.S. Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives propose une formation en sport, biologie, anatomie, physiologie... C’est pourquoi un bac S est vivement recommandé en plus d’un très bon niveau en sport. Votre formation portera sur différents sports, pour vous amener à un bon niveau en connaissant leurs répercussions sur le corps et la santé. Cette formation permet de passer les concours pour l’enseignement (environ un étudiant sur dix sera admis au C.A.P.E.P.S. ou à l’agrégation) ou d’obtenir du travail dans le milieu sportif (entraînement, management, éducateur...).
- La licence économie-gestion : Pour les bacheliers S attirés par les sciences économiques, c’est une excellente voie. En effet, votre bagage scientifique permet de réussir votre formation en analyse économique. Il est conseillé d’avoir un bon niveau en langues et de vous mettre sérieusement aux sciences sociales.
Vous poursuivrez vos études vers une licence en sciences économiques, en gestion, en comptabilité, en économétrie. Il est également possible d’intégrer une écoles de commerce en vous présentant au concours que vous n’aurez pas manqué de préparer.
- Médecine - Dentaire - Pharmacie - vétérinaire :
Les bacheliers S sont les mieux armés pour réussir le concours d’entrée, mais deux élèves sur dix réussissent. Un excellent niveau est nécessaire. En cas d’échec, vous pourrez vous tourner vers les concours du secteur paramédical ou réintégrer la faculté. La formation de première année n’a pas grand chose de médical. Elle comprend les bases scientifiques qui vous permettront de suivre, par la suite, des études médicales. Mais c’est surtout un bon moyen de sélection.
Renseignez-vous : chaque école a sa matière de sélection : les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, la biophysique, la biochimie...
Attention, vous avez deux ans pour réussir votre concours. Rares sont ceux qui réussissent dès la première année. Et, à l’issue de la deuxième année, en cas d’échec au concours, il faudra penser à vous réorienter.
- Les classes préparatoires :
Elles permettent de se préparer aux concours des grandes écoles d’ingénieurs, de commerce, d’agronomie, vétérinaires...
Suivant votre projet professionnel, vous intégrerez la classe préparatoire vous y préparant le mieux. Le recrutement se fait sur dossier et la sélection est sévère. Vos notes de première et de terminale seront prises en compte. Demandez des classes préparatoires qui correspondent à votre niveau, sinon vous risquez de n’être intégré dans aucune.
- Les prépas scientifiques : Au programme de ces différentes classes :
. M.P.S.I. : mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur ;
. P.C.S.I. : physique, chimie et sciences de l’ingénieur ;
. P.T.S.I. : physique, technologie et sciences de l’ingénieur.
- B.C.P.S.T. : biologie, chimie, physique et sciences de la terre qui vous prépare aux concours des écoles d’agronomie et de chimie.
- Les prépas économiques à option scientifique : vous y travaillerez les mathématiques pour vous préparer à la gestion et à l’économie. Toute une partie du programme porte sur les langues, les sciences humaines qui vous seront utiles en entreprise. Votre profil doit être complet : les matières scientifiques ne seront plus les seules à compter pour votre admission et votre réussite. Soyez curieux de ce qui vous entoure, les journaux, les rencontres vous permettront de vous ouvrir à autre chose que les sciences.

B.T.S.-D.U.T. : Des filières courtes en 2 ans. Même s’ils ont été créés pour les bacheliers technologiques, les S y sont nombreux. Vous avez accès à tous les B.T.S. et D.U.T. industriels dont la liste est longue. Cette formation vous fera d’acquérir une technicité vous permettant de travailler tout de suite. Après un bac + 2, la poursuite d’études normales se situe dans les filières professionnalisées licences professionnelles. Des classes prépas technologiques existent pour ceux qui voudraient continuer leurs études.

Des écoles spécialisées : Renseignez-vous au plus tôt, car les dates d’inscription sont souvent dés février. Ces écoles recrutent sur dossier et d’autres sur concours :
- les écoles d’architecture
- les écoles paramédicales (kinésithérapeute, orthophoniste, infirmier, ergothérapeute, assistante sociale...)
- les écoles d’ingénieurs comme les E.N.I., les I.N.S.A., les U.T. (universités de technologie) et d’autres écoles qui proposent des prépas intégrées
- les écoles de commerce spécialisées qui accueillent leurs élèves après le bac.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau