Accueil > Accompagnements personnalisés > Classes à PAC > Le street art, dans et hors les murs

Le street art, dans et hors les murs

samedi 2 juin 2012 par Patricia Cochet-Terrasson

Quel est le point commun entre le Lycée Mansart et la Commanderie des Templiers à Élancourt ?
Le premier fait peau neuve et la seconde a aussi érigé une palissade autour du chantier de réhabilitation de sa chapelle !

A l’occasion de la transformation de ce lieu hautement patrimonial, la Commanderie des Templiers de la Villedieu accueille une résidence collective d’artistes de « street art ».
Qu’est-ce que le "street art" ? C’est un mouvement artistique contemporain qui a émergé dans les années 60 et qui regroupe toutes les formes d’art - surtout éphémère - réalisé dans la rue, ou dans des endroits publics : graffitis, pochoirs, mosaïques, détournements de mobilier urbain, installations.... L’art descend dans la rue et rencontre le public, tous les publics.
Il constitue une forme d’engagement dans la mesure où il met l’art à la portée et au contact de tous.

Dans le cadre d’une classe à PAC, les 35 élèves du groupe "littérature et société" ont participé à un atelier "street art" sous la direction de SANE 2.

ETAPE 1

Le 11 octobre, visite de l’exposition QUARTIER DU STREET ART et découverte du site de La Commanderie des Templiers.
5 artistes ont exposé leurs oeuvres : SANE 2, STOUL, KASHINK , GREGOS et FKDL
Chacun de ces artistes ayant des sources d’inspiration puisées également dans d’autres courants artistiques nous avons pu voir que le street art s’inscrit parfaitement dans l’histoire et dans l’histoire de l’art.

ETAPE 2

Le 7 février, intervention de SANE 2 au Lycée Mansart : autour de l’histoire du street art, du matériel utilisé en street art et de la création de pochoirs à partir des portraits des élèves. Les élèves se sont entraînés aux rudiments d’une technique qu’il a fallu apprivoiser.

ETAPE 3

Les 20 et 22 mars, atelier pratique à La Commanderie des Templiers sous la direction de SANE 2.

Chacun a créé 2 pochoirs à partir de son portrait en noir et blanc imprimé sur carton ; sur le premier pochoir les parties blanches ont été évidées, sur le second les parties noires. Opération délicate, le maniement du scalpel n’est pas si facile !

Puis les deux pochoirs ont été successivement superposés pour obtenir un portrait haut en couleurs. Opération jubilatoire après la concentration du matin, mais gants et masque obligatoires !


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Emmanuel ROUX