Accueil > SCIENCES HUMAINES > HISTOIRE-GEO et ECJS > Voyage pédagogique au Havre des 1°S1 et des 1°STMG1 les 10 et (...)

Voyage pédagogique au Havre des 1°S1 et des 1°STMG1 les 10 et 11/04

mardi 14 février 2012 par Elise Dallier

Voyage au Havre des 1°S1 et des 1°STMG1

L’intérêt est fort pour l’histoire de la deuxième guerre mondiale et sa mémoire.
Il s’agit de découvrir la ville du Havre et son port (géographie) ainsi que son histoire (elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO). Cela sera le programme de la première journée :

Nous sommes partis de Saint Cyr l’Ecole le 10 Avril à 9h direction la Normandie par l’autoroute A13. Nous avons laissé la pluie à Saint Cyr pour trouver le beau temps au Havre. Durant le trajet, qui s’est déroulé dans une excellente ambiance, nous avons rencontré de nombreux paysages dont le plus frappant : la zone industrialo-portuaire du Havre. En effet, les usines couvraient l’espace de l’estuaire de la Seine. Beaucoup de fumée sortait des cheminées des usines, ce qui nous a beaucoup impressionné.
Après avoir visité la ville du Havre en long et en large, nous sommes allés au Centre Régional Jeunesse et Sports pour y passer la nuit.
Le lendemain, nous avons pris la route à 9h pour le cimetière allemand . Nous sommes passés par le pont de Normandie, lui aussi très impressionnant. Arrivés au cimetière, nous avons vu les quelques vingt et un mille allemands enterrés sur le territoire français.
Puis, nous sommes allés à la Pointe du Hoc où les Rangers avaient grimpé pour désarmer les batteries de tir allemandes.
Nous sommes ensuite allés au cimetière américain, différent du cimetière allemand de par le nombre d’hommes enterrés mais aussi les tombes qui diffèrent en fonction des religions. Ce cimetière compte près de neuf mille tombes.
Après avoir passé une heure dans le cimetière américain, nous avons enchaîné avec le musée de Bayeux dans lequel nous avons admiré les armes de l’époque, et découvert les stratégies militaires des différentes batailles. Ce qui nous a le plus plu a été de voir le micro qui a servi à l’appel de Charles de Gaulle le 18 Juin 1940.
Vers 17heures, Mlle Dallier a annoncé le retour pour Saint Cyr L’école. Le trajet s’est plutôt bien déroulé jusqu’à 18heures : nous sommes tombés en panne ! Nous avons dû attendre un car de remplacement environ deux heures mais cet incident n’a pas perturbé notre bonne humeur ni notre bonne ambiance, au contraire nous avons tous passé un très bon moment sur une aire d’autoroute avec des sandwichs. Le car est arrivé vers 22heures puis nous sommes arrivés à destination à 23h45. Ce fut un voyage mémorable et plein de rebondissements pour la 1èSTG1. Valentin, Ghizlane, Baptiste, Gurvan

La ville du Havre : elle a été totalement dévastée par la guerre de 1939 à 1945 par les bombardements en particulier ceux de 1944 par les Alliés. Il a fallu tout reconstruire, on a confié ce travail à Auguste Perret et ses élèves. Les bâtiments sont essentiellement bâtis en béton ce qui correspond à l’esthétique et à la technique de l’époque. Certains apprécient cet aspect car cela traduit le principe moderne du « droit au calme, à l’air, au soleil, a l’espace » et d’autres n’apprécient pas car cela donne un air triste.
Durant ce séjour nous avons visité quelques lieux mythiques de la ville du Havre tel que l’église Saint Joseph d’une hauteur de 110 mètres avec sa forme de tour-lanterne octogonal. Elle aurait dû être construite à Paris. Nous avons aussi vu le « Volcan », créé par le célèbre architecte Brésilien Oscar Niemeyer, qui est une grande salle de spectacle et de cinéma. Le tout est accessible par des jeux de rampes et escaliers. Nous nous sommes rendu sur l’avenue Foch qui est l’équivalent des Champs Elysées du Havre . Il y a actuellement une voix de tramway en construction ce qui montre que la ville du Havre est dynamique. Zin, Samantha, Christophe, Chanez

Puis, la deuxième journée, nous irons sur les plages du débarquement, nous visiterons des cimetières militaires et nous terminerons par le musée de la bataille de Normandie à Bayeux.
La Pointe du Hoc se situe entre Omaha Beach et Utah Beach. Elle surplombe les falaises normandes et domine la Manche.
Cet endroit a été très fortement marqué par la violence des combats durant la seconde guerre mondiale. En effet, ce site témoigne des conditions de combat exécrables avec notamment la présence de nombreux trous d’obus et des vestiges de bunkers établis par les Allemands dans le cadre du projet du mur de l’Atlantique. Ces bunkers se repartissent à des endroits stratégiques de la falaise.
La Pointe du Hoc étant une position stratégiquement importante, les Etats-Unis y envoient un groupe de Rangers d’élite. Le 6 juin 1944, ils avaient pour mission d’escalader la falaise des deux cotés de la Pointe du Hoc, à l’ouest et à l’est, et de s’emparer des bunkers et des blockhaus qui renfermaient les pièces d’artilleries allemandes et de les détruire.
_ A cause des courants marins, l’opération ne se déroula pas comme prévue, ce groupe de soldats d’élite arriva deux kilomètres plus loin que l’emplacement défini. Ils eurent par la suite quarante minutes de retard par rapport à l’heure prévue, les renforts ne furent pas tout de suite envoyés et cent trente cinq Rangers périrent lors de cette opération spéciale. Le reste attendirent quarante huit heures, seuls, les quelques renforts finalement promis. Gilles, Julien, Amandine, Marion.

Musée de la bataille de Normandie, Bayeux
Devant le musée il y avait des chars datant de la Seconde Guerre Mondiale (1939 - 1945) et plus particulièrement du débarquement de Normandie le 6 juin 1944.
La première salle du musée expose des panneaux détaillant le déroulement complet de la bataille de Normandie.
Ensuite les salles se suivent en abordant les différents thèmes du débarquement. Cette salle est considérée comme la salle principale puisqu’elle contient les plus gros éléments : la guerre mais aussi l’avant et l’après guerre.
Pendant la visite, nous avons eu la possibilité d’assister à une projection d’un film mettant en image les faits principaux, éléments ayant constitué la libération de la Normandie. Ce film était principalement en noir et blanc, fait d’images d’archive.Celui-ci nous a expliqué le débarquement : d’un coté les Allemands qui débarquent à l’ouest et les Anglais à l’est.
Dans ce film nous apprenons que Bayeux (ville où est situé le musée) est la première ville normande à être libérée des troupes allemandes. De plus, en 1946, ce dernier est venu à Bayeux.
Dans la dernière salle de ce musée, de nombreux véhicules de guerre (camions, chars) y sont exposés. Tout autour de ces véhicules, sur les murs, des photos de personnes, de lieux, de paysages faites pendant la guerre sont exposées.
Pour finir la visite, une boutique est présente pour acheter des souvenirs du musée, sur la bataille de Normandie.


Un événement terminé

À retrouver dans l'agenda

Documents joints


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau