Accueil > Enseignements d’exploration > 1. SES = Sciences Economiques et sociales > Les secondes font leur marché d’informations à Rungis

Les secondes font leur marché d’informations à Rungis

vendredi 20 janvier 2012 par Frédéric DESMEDT

RDV un peu après 6 h pour deux classes de seconde le vendredi 13 et deux autres classes le vendredi 20 janvier 2012 et direction le MIN (marché d’intérêt national) de Rungis...

Après un court trajet en car, les élèves de Mr Desmedt, ainsi que les collègues ayant bravé le froid et leur réveil matin pour les accompagner, ont été guidés sur les 232 hectares du plus gros marché de produits frais du monde. Deux conférenciers leur ont alors expliqué le fonctionnement du marché et ont répondu à leurs questions, que ce soit sur les produits proposés, les métiers représentés, les enjeux économiques, logistiques et environnementaux.

Après avoir travaillé en enseignement d’exploration de sciences économiques et sociales en classe, la notion de marché est devenue pour ces élèves une réalité plus tangible  : troisième pôle d’activité d’île-de-France (après Roissy et l’epad de La Défense) avec un chiffre d’affaire de bientôt 8 milliards d’euros et plus de 6 000 tonnes de produits vendus chaque jour, le marché fait travailler environ 30 000 personnes chaque jour.

La visite commence par les pavillons consacrés à la viande. Alors qu’ils peinent encore un peu à s’éveiller dans ces entrepôts où la température ne monte pas au dessus de 3 °, les élèves constatent qu’ils ont en face d’eux des travailleurs dont la journée de travail touche bientôt à sa fin ! Après les carcasses de bœuf et la volaille, les pavillons de fruits et légumes sont l’occasion de découvrir des produits nouveaux ou exotiques tels ces petits champignons coréens ou encore de constater le retour de quelques légumes anciens. On apprend par exemple que si le Kiwi est aujourd’hui cultivé en Europe c’est après avoir été importé de Nouvelle Zélande dans les années 70 par les grossistes de Rungis. Après ces étalages riches en couleurs, les palettes du pavillon suivant sont plus olfactives puisqu’il s’agit du pavillon de fromages ; C’est sans doute le plus gros plateau de fromages du monde que les élèves traversent à pied ! Remontant dans le car d’un pavillon à l’autre, les élèves finissent leur visite dans le pavillon des fleurs par lequel transitent chaque année quelques 30 millions de bottes de fleurs et 20 millions de plantes en pots.

A voir autant de produits alimentaires, les appétits se sont ouverts et, profitant au retour comme à l’aller d’une circulation particulièrement fluide, tout le monde rejoint le lycée Mansart pour le déjeuner.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Jules-Hardouin Mansart de Saint Cyr L’Ecole (académie de Versailles)
Directeur de publication : Christine Joureau